Vieille coquette (Labrus mixtus) - Liné1 / WikimediaNOM COMMUN : vieille coquette

NOM ANGLAIS : Cuckoo wrasse

NOM LATIN Labrus mixtus

FAMILLE : Labridae

Distribution : Méditerranée, Atlantique est, depuis le sud de la Norvège jusqu’au Sénégal, aux Açores et à Madeire.

Lieu de vie : elle vit à proximité du littoral, entre 0 et 200 m de profondeur, principalement à moins de 80 m, en milieu rocheux, parmi les herbiers ou les algues, particulièrement les algues calcaires dites coralligènes. Les juvéniles vivent en eau peu profonde.

Alimentation : elle se nourrit principalement de petits crustacés mais aussi de poissons et mollusques.

Reproduction : la reproduction a lieu en été. La femelle pond ses oeufs dans un nid creusé parmi les graviers. Le mâle, qui porte une tâche blanche sur son front à ce moment là, féconde et garde farouchement les oeufs.  

Taille : sa taille est ordinairement comprise entre 20 et 35 cm (40 cm au maximum).

Menaces et mesures de protection : l’UICN classe la vieille coquette dans la catégorie LC "Least concern" ce qui signifie préoccupation mineure.
http://www.iucnredlist.org/details/187397/0

Anecdote : la vieille coquette est hermaphrodite, d'abord femelle et plutôt sociable elle va devenir mâle vers l'âge de cinq ans, et son caractère va changer pour devenir territorial et jaloux... un casse-tête pour les autres habitants de l'aquarium !

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : comme la plupart des labridés, le dimorphisme sexuel, c'est-à-dire la différence de livrée entre mâle et femelle, est très marqué chez la vieille coquette. Les femelles et les juvéniles sont plutôt de couleur orange avec trois taches noires tandis que les mâles arborent une tête bleue avec des flancs jaune-orangé. 
Par ailleurs, le changement de sexe peut aussi être déclenché par des circonstances particulières; en effet, lorsqu'un mâle dominant meure, une femelle peut se transformer en mâle à son tour afin de perpétuer l'espèce.

La vieille coquette et l’homme : sa chair est peu appréciée. Par contre, ses couleurs chatoyantes en font une star des aquariums publics.

Pour en savoir plus et sources

Livres :

QUERO Jean-Claude, VAYNE Jean-Jacques. Les Poissons de mer des pêches françaises. Ed. DELACHAUX et NIESTLE, 2005. Coll. Les Encyclopédies du naturaliste, p 234 (Labrus bimaculatus)
Ref. Nausicaa : B 544.61 VAN

BRUSLE Jacques, QUIGNARD Jean-Pierre. Les Poissons font-ils l'amour? Et autres questions insolites sur les poissons. Ed. BELIN/Pour la Science, 2011 – p. 56, 196
Ref. Nausicaa : B 544.61 BRU

WEINBERG Steven. Découvrir la vie sous-marine Atlantique, Manche et mer du Nord. Ed. Gap, 2010. p 366



Sites :

DORIS
RITZENTHALER Sylvie, PETIT DE VOIZE Patrice, SITTLER Alain-Pierre,  in : DORIS, 12/8/2013 : Labrus mixtus Linnaeus, 1758
http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=501

Fishbase
http://www.fishbase.org/summary/1375

UICN
http://www.iucnredlist.org/details/187397/0


Illustrations de la fiche :

Liné1 / Wikimedia
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Labrus_mixtus_2_by_Line1.jpg

Vignette de la page d'entrée : 
Coquette (Labrus bimaculatus) - © Camille LUSARDI