Oursin dollar (Clypeaster subdepressus humilis) - © NausicaaNom commun : oursin dollar

Nom anglais : dollar urchin

Nom latin : Clypeaster subdepressus humilis

Biomimétisme : la bouche et les dents de l’oursin ont servi de modèle à une pince capable d’échantillonner des sédiments sur d’autres planètes telles que Mars.

Distribution : on le trouve en mer Rouge et en Indo-Pacifique.

Lieu de vie : il vit depuis le littoral jusqu’à 200 m de profondeur, à la surface ou légèrement enfoui sous le sable, parfois jusqu’à une dizaine de centimètres.

Régime alimentaire : omnivore et détritivore. 

Description : cet oursin irrégulier et très plat (environ 1 cm d’épaisseur) mesure en moyenne 6 cm mais peut atteindre 9 cm de large pour 11 cm de long. Ses piquants sont très courts et très fins. Sa couleur est de beige à blanche.

Comportement : de manière générale, le dollar des sables (oursin dollar), est un animal fouisseur qui s’enterre sous le sable, à l’abri de ses prédateurs tels que les mollusques du genre Conus. Les podia (pieds ambulacraires) oraux des oursins irréguliers (comme l’oursin dollar) servent à la préhension de la nourriture alors que les podia aboraux sont utilisés pour respirer et maintenir le passage avec la surface du sédiment où l'animal est enterré.

Menaces : les principaux prédateurs de l’oursin dollar sont les mollusques du genre Conus. Pas d’indication dans la liste rouge UICN.

Services rendus à l’Homme :
les Echinidés contiennent beaucoup de naphtoquinones. Or on réalise des médicaments à partir de dérivés de la béta-naphtoquinone disposant de propriétés hémostatiques et des propriétés vitaminiques.

Résillience :
globalement, "la distribution des Echinodermes est analogue à celle des grands groupes anciens et prospères". Les courants ont joué un rôle de première importance dans leur dissémination. Chez les oursins, les larves sont pélagiques (vivant en pleine eau) et les très jeunes animaux sont capables de flotter ou de s’attacher à des algues arrachées.

Sources

Livres :

S. WEINBERG. Découvrir la mer Rouge et l’océan Indien. Ed. Nathan, 1996. Coll. Découvrir.

J.-M. KORNPROBST. Sustances naturelles d’origine marine. Chimiodiversité – Pharmacodiversité-Biotechnologies. Tome 2 : Invertébrés – Vertébrés. Ed.Tec&Doc/Lavoisier, 2005

W. BAUMEISTER. Guide de la faune sous-marine. Mer Rouge et Océan Indien. Tome 1 : Les Invertébrés. Ed. Ulmer, 1997.

J. SPRUNG. Trad. et adapt. J.M. BOUR. Invertébrés. Guide pratique d’identification et de maintenance. Ricordea Publishing, 2002

Sites internet :

Site du Muséum National d'Histoire Naturelle :http://www.echinodermes.org/

Spécial Biomimétisme :
Science Daily : https://www.sciencedaily.com/releases/2016/05/160502161120.htm