Manchot du Cap (Spheniscus demersus)Nom commun : Manchot du Cap

Nom anglais : African penguin

Nom latin : Spheniscus demersus

FAMILLE : Spheniscidae

Biomimétisme : si le manchot était un véhicule, il pourrait parcourir 1 500 km avec un seul litre de carburant ! L’aérodynamique et la manière dont il coordonne ses mouvements ont inspiré le chercheur allemand Rudolf BRANNASCH qui a réalisé des prototypes de bateaux et sous-marins.

Distribution : le manchot du Cap vit dans l'hémisphère Sud.

Lieu de vie :
cet oiseau vit principalement sur les côtes d'Afrique du Sud et en Namibie.

Régime alimentaire : son régime alimentaire de base se constitue à 42 % de poissons (harengs, sprats, anchois et sardines)... Le manchot du Cap aime aussi les mollusques. Il nage et plonge pour trouver sa nourriture. Il peut être amené à voyager très loin pour la trouver, s'éloignant de 30 à 100 km.

Durée de vie : le manchot du Cap vit entre 25 et 28 ans.

Taille : il peut mesurer de 60 à 70 cm pour un poids de 2 à 4 kg.

Mode de communication : le manchot du Cap communique en lançant des cris rauques. Ainsi il émet un braiment sonore semblable à celui d'un âne, surtout la nuit.

Comportement : le manchot ne vole pas. Il a d'ailleurs des plumes courtes qui ressemblent plutôt à des "écailles". Mais c'est un bon nageur. Il peut nager à plus de 12 km/h sous l'eau.

Mode de vie : le manchot est un animal grégaire qui vit en colonies.

Reproduction : le manchot forme un couple avec sa partenaire pour plusieurs reproductions voire pour la vie. Il pond généralement deux œufs par an. Le temps d'incubation est de 39 jours. Le couple élève ensemble sa progéniture. C'est un vrai travail d'équipe. Pendant que l'un s'occupe du bébé dans le nid, l'autre va chercher la nourriture en mer. Chaque parent apporte la nourriture à ses petits par régurgitation.La période au nid est courte (environ 15 jours) puis les jeunes vont faire leur apprentissage en mer.
A Nausicaa, 17 bébés manchots sont nés depuis 2009.

Menaces : le manchot du Cap est très menacé par les activités humaines telles que pollutions aux hydrocarbures (dégazages sauvages et marées noires), constructions côtières et tourisme irraisonné. Les captures accidentelles dans les filets, la surpêche des hommes (principalement la surexploitation de certains poissons comme les anchois et les harengs dont se nourrissent les manchots) sont d'autres menaces qui pèsent sur eux.
On dénombre actuellement 80 000 manchots du Cap dans le milieu naturel.

Depuis 2010, il est considéré comme espèce en danger par l'UICN.
http://www.iucnredlist.org/details/22697810/0

Mesures de protection : depuis 1975, les manchots du Cap sont officiellement protégés par la Convention de Washington qui en interdit notamment le commerce.

Les manchots du Cap sont visibles à Nausicaa au numéro 21 de l'exposition. Actuellement, 22 manchots vivent à Nausicaa dont 10 couples.

Sources

UICN
"Source UICN In 2015 the overall number of pairs was about 25,000 pairs, or 50,000 mature individuals. This roughly equates to about 80,000 individuals in adult plumage based on the conversion factor of 3.2 for pairs to individuals (Crawford and Boonstra 1994)."

http://www.iucnredlist.org/details/22697810/0

Spécial biomimétisme 


Mat Fournier. Quand la nature inspire la science. Ed. Plume de Carotte, 2011 (Prix Planète Bleue 2012), pp 88-89

Archive.org
https://archive.org/stream/Biomimetics_in_Architecture_Architecture_of_Life_and_Buildings/Biomimetics_in_Architecture_Architecture_of_Life_and_Buildings_djvu.txt