Grondin-perlon (Chelidonichthys lucerna ou Trigla lucerna) - Luc Viatour / WikimediaNOM COMMUN
:
 grondin perlon

NOM ANGLAIS : tub gurnard

NOM LATIN Chelidonichthys lucerna ou
Trigla lucerna


FAMILLE : Triglidae

Dans l’exposition : le grondin perlon de Nausicaa est visible dans l'espace "Voyages en mers du Nord" au  n° 5 de l'exposition.  

Distribution : eaux de l’Atlantique Est, de la Norvège jusqu’au Sénégal, mer Méditerranée, Afrique du Sud.

Lieu de vie : il vit sur le plateau continental et le bord du talus, depuis la côte jusqu'à 300 m de profondeur et plus particulièrement entre - 50 et -150 m.

Alimentation : il se nourrit surtout de crustacés tels que des copépodes quand il est jeune. Plus tard, lorsqu’il dépasse les 15 cm, son régime alimentaire s’étend aux crevettes, aux Mysidacés voire aux crabes pour les grondins perlons de 20 à 30 cm. Les plus gros spécimens capturent même des poissons et des mollusques céphalopodes.

Reproduction : il se reproduit  de décembre à février en Méditerranée, de mai à juin en mer Celtique. La femelle pond en moyenne 150 000 oeufs, lâchés en pleine eau et les jeunes arrivent à la côte vers la fin de l'été.

Taille : 15 à 60 cm mais peut atteindre 75 cm.

Menaces et mesures de protection : le grondin-perlon n'est pour l'instant pas recensé par l'UICN, organisme listant les espèces menacées.
http://www.iucnredlist.org/search

Anecdote de soigneur : le nom de "grondin" provient du fait que ces poissons peuvent émettre des grognements (ces grognements sont en fait le résultats de vibrations de leur vessie natatoire). En aquarium, il grogne effectivement à l’approche de poissons.

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : les trois premiers rayons des nageoires pectorales lui permettent de "marcher" sur le fond. En fait il détecte ainsi sa nourriture. 
Par ailleurs, c'est avec ces mêmes nageoires mais déployées cette fois, qu'il impressionne ses prédateurs tels que la sériole.

Le grondin-perlon et l’homme : d
urant l'automne 2013, ce poisson, très courant sur les étals, fait partie des espèces recommandées pour la consommation par Mr Goodfish. Merci de respecter la taille recommandée ! Elle correspond à l'âge où les grondins-perlons se sont reproduits au moins une fois.
Manger du grondin-perlon, c'est bon pour la planète ! Cliquez ici pour en savoir plus.


 

Pour en savoir plus et sources

Livres :

QUERO Jean-Claude, VAYNE Jean-Jacques. Les Poissons de mer des pêches françaises. Ed. DELACHAUX et NIESTLE, 2005. Coll. Les Encyclopédies du naturaliste, pp 170-171
Ref. Nausicaa : B 544.61 VAN

WALTER Henriette et AVENAS Pierre. La fabuleuse Histoire du nom des poissons. Du tout petit poisson-clown au très grand requin blanc. Ed. Robert LAFFONT, 2011 – p. 264-267
Ref. Nausicaa : B 544.61 WAL

GIRAUD Marc. Calme plat chez les soles. La vie intime des animaux de mer, de la plage et des rochers. Ed. Robert LAFFONT, 2007 – p 146-148 
Ref. Nausicaa : B 77 GIR

Sites :

DORIS
MARAN Vincent, ROCHEFORT Gaël, ZIEMSKI Frédéric, in : DORIS, 1/2/2013 : Chelidonichthys lucerna (Linnaeus, 1758)
http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=875

Fishbase :
http://www.fishbase.org/summary/1366


Illustration de la fiche :

Luc VIATOUR / Wikimédia Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chelidonichthys_lucernus_2_Luc_viatour.jpg