Dorade royale (Sparus aurata) - Photo : David Blaikie - Licence CC BY 2.0 / Wikimedia et FlickrNOM COMMUN : daurade royale, dorade royale

NOM ANGLAIS : Gilt-head seabream

NOM LATIN Sparus aurata

FAMILLE : Sparidae

Dans l’exposition : la daurade royale est visible dans le petit bassin tactile présentant le peuplement du détroit du pas de Calais en été, en face du Bistrot Côté Plage.  

Distribution : répandue dans la mer Méditerranée ainsi que dans l’Atlantique est au Sud de la Bretagne. Elle a également été signalée au Sud des Iles Britanniques, en mer Noire et même dans le détroit du pas de Calais.

Lieu de vie : la daurade royale vit au bord de la côte, s'aventurant parfois en eaux saumâtres, jusqu’à 30 m. de profondeur.

Alimentation : sa dentition puissante (dents pharyngiennes en forme de molaires) lui permet de briser facilement les coquilles et les carapaces de ses proies. Il s’agit d’un grand prédateur pour les moules, les petits crabes, les petits poissons. A ce menu s'ajoutent parfois des algues.

Reproduction : les périodes de reproduction de la daurade royale varient avec la localisation de l’espèce, plus ou moins tard en fonction des lieux. Dans le golfe de Gascogne, elle a lieu en avril-mai.
En Méditerranée, la reproduction a lieu en novembre et en décembre. La ponte a lieu sur les fonds d’une profondeur comprise entre -30 et -50 m. dans l’est ainsi que à l’ouest du golfe du Lion. 

Taille : à l’âge adulte la daurade royale peut atteindre 20 à 50 cm, avec un maximum de 70 cm.

Menaces et mesures de protection : la daurade royale n’a pas encore été évaluée par l’UICN.
http://www.iucnredlist.org/search 

Anecdote de soigneur : les daurades royales, comme de nombreux poissons, ont la particularité d’être hermaphrodites séquentiels; elles changent de sexe au cours de leur existence. D'abord mâles, les daurades royales vont devenir femelles vers leur troisième année. D'autres espèces comme la daurade grise seront d'abord femelles puis mâles. D'autres espèces encore sont mâles et femelles toute leur vie d'adulte, on dit alors qu'elles sont hermaphrodites simultanés. 

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : la daurade royale est reconnaissable grâce à la bande dorée présente sur son front, située entre les yeux. Elle est accompagnée d’une tache noire à l’origine de la ligne latérale, ses flancs sont de couleur gris argentés, et de forme ovale. 
L’appellation royale viendrait du fait qu’elle possède une bande sur le front rappelant la forme d’une couronne. Le régime omnivore de la daurade royale et sa puissante dentition lui permettent de bien traverser les périodes de disette.


La daurade royale et l’homme : l'aquaculture de la daurade royale est née en France dans les années 80, la production mondiale était de 159 730 tonnes en 2012. L'un des pays producteurs les plus importants est la Grèce.

Pour en savoir plus et sources

Livres :

J-C. QUERO, J-J. VAYNES. Les Poissons de mer des pêches françaises Ed. DELACHAUX & NIESLE, 2005. Coll. Encyclopédies du Naturaliste, p 192-193
Ref. Nausicaa :A 126.1 QUE

H. WALTER, P. AVENAS. La Fabuleuse histoire du nom des poissons. Du tout petit poissons-clown au très grand requin blanc Ed. Robert LAFFONT, 2011, p 299
Ref. Nausicaa : B 544.61 WAL

Sites :

DORIS
Fiche de LAMARE Véronique, CASTILLO Jean-Pierre et PASTOR Jérémy
http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=465

Fishbase
http://www.fishbase.org/summary/1164 


Illustration de la fiche :

David Blaikie - Licence CC BY 2.0 / Wikimedia et Flickr
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sparus_aurata#mediaviewer/Fichier:SardinianFish.jpg

Vignette d'entrée : M. BLAJENOV/Shutterstock