Crevette nettoyeuseNom commun : Crevette nettoyeuse

Nom anglais : Scarlet cleaner shrimp

Nom latin : Lysmata amboinensis

Biomimétisme : la chitine, substance organique composant la carapace des crevettes et des crustacés en général, a inspiré des chercheurs de l’institut Wyss. Empruntant à celle-ci propriétés et constituants ils ont conçu le shrilk, sorte de plastique ou de bio-textile peu coûteux et biodégradable.

Distributio de la crevette néttoyeuseDistribution : la crevette Lysmata amboinensis se trouve surtout dans les mers tropicales, en zone indo-pacifique.

Lieu de vie : elle vit dans les récifs coralliens, les zones rocheuses et les grottes en eau profonde.

Taille : elle mesure de 6 cm chez les mâles à 7 cm chez les femelles.

Biologie : le corps de la crevette Lysmata amboinensis est rouge avec une bande centrale blanche s'interrompant sur la caudale.

Régime alimentaire : elle est détritivore et déparasiteuse. Elle se nourrit notamment en débarrassant poissons et invertébrés de leurs parasites, peaux mortes, déchets alimentaires…

Reproduction : la crevette Lysmata amboinensis est hermaphrodite protéandrique c’est-à-dire qu’elle est d’abord mâle avant de devenir femelle. Etant un crustacé, la crevette mue périodiquement, toujours la nuit et restant cachée jusqu’à ce que sa nouvelle carapace ait durci. Chez la femelle, la mue est liée au cycle de reproduction. Elle stocke le sperme et un seul accouplement permet d’obtenir plusieurs pontes successives. La ponte a lieu juste après la mue et les larves sont libérées juste avant la mue suivante. Une ponte a lieu toutes les 2 ou 3 semaines.

Comportement : la crevette Lysmata amboinensis aide les animaux à rester en bonne santé. Dans des lieux déterminés (sortes de stations de nettoyage), elle nettoie la peau, les branchies, les dents des poissons voire de certains invertébrés (concombres de mer, anémones…). Le "nettoyé" se maintient ainsi en bon état sanitaire tandis que le "nettoyeur" trouve sur place de quoi se nourrir. C’est une forme de mutualisme : association facultative de deux êtres vivants à avantages réciproques. Une crevette nettoyeuse peut nettoyer jusqu’à 300 poissons par jour.

Anecdote : en mer tropicale, on peut croiser cette petite crevette  dans la bouche de gros poissons tels que les murènes. Si vous faites de la plongée (en mer tropicale) et que vous voyez des crevettes nettoyeuses, elles peuvent venir aussi dans votre bouche.

Sources

Livre :
S. WEINBERG. Découvrir l’océan Pacifique tropical. Ed. Nathan, 2004. Coll. Guide Nature, p 257

Site :

Sealifebase
http://www.sealifebase.org/summary/Lysmata-amboinensis.html

Spécial Biomimétisme :

CEEBIOS : p 7 de http://ceebios.com/wp-content/uploads/2013/10/Expo-biomim%C3%A9tisme-2013.pdf

Santé-TN : http://www.sante-tn.com/component/k2/item/2427-shrilk-du-plastique-biodegradable-a-partir-de-carapaces-de-crevettes