Crevette danseuseNOM COMMUN : crevette danseuse ou crevette à long rostre ou Crevette danseuse de Durban

NOM ANGLAIS : 
durban hinge-beak shrimp

NOM LATIN : Rhynchocinetes durbanensis

FAMILLE : Rhynchocinetidae

Biomimétisme : la chitine, substance organique composant la carapace des crevettes et des crustacés en général, a inspiré des chercheurs de l’institut Wyss.
Empruntant à celle-ci propriétés et constituants ils ont conçu le shrilk, sorte de plastique ou de bio-textile peu coûteux et biodégradable.

Distribution :  Indo-Pacifique circumtropical.  

Lieu de vie : elle vit de préférence en groupe (parfois jusqu’à 100 individus) dans les trous, les cavités des récifs coralliens ou sous des surplombs, entre 2 et 40 m de profondeur.  

Description : son très long rostre est caractéristique. Le mâle a des pinces beaucoup plus grandes que celles de la femelle.  

Régime alimentaire : carnivore, omnivore. 

Taille : de 1 à 5 cm  

Menaces et mesures de protection : la crevette danseuse n’est pas inscrite sur la liste des espèces menacées de l’UICN. http://www.iucnredlist.org/apps/redlist/search 

Rôle dans l’écosystème : on l’appelle crevette danseuse à cause de sa façon de bouger. Cet animal nocturne vit en groupe et se cache pour muer.

Résilience :  comme tous les crustacés, les crevettes évoluent par des mues et une métamorphose pour atteindre leur forme adulte. La mue permet aussi aux crustacés de renouveler un membre abimé ou perdu lors d’un combat. Généralement, ce membre est plus petit que les autres.

Services rendus à l’Homme  : de manière générale, la carapace des crustacés contient de la chitine. Cette substance, ensuite transformée en chitosane, dispose de multiples propriétés fort utiles. Exemples d’utilisations :
- médecine : fils chirurgicaux
- chirurgie dentaire : films pour implants dentaires (facilitant la cicatrisation et limitant le rejet de l’implant)
- cosmétique : anti-rides

SOURCES

Livres :
J. SPRUNG. Trad. et adapt. J.M. BOUR. Invertébrés. Guide pratique d’identification et de maintenance. Ricordea Publishing, 2002

S. WEINBERG. Découvrir la mer Rouge et l’océan Indien. Ed. Nathan, 1996. Coll. Découvrir.

S. WEINBERG. Découvrir la mer Rouge et l’océan Indien. Ed. Nathan, 2005. Coll. Guide Nature

P.P. GRASSE. Traité de Zoologie. Anatomie, systématique, biologie. Crustacés. Tome VII, fascicule 1. Ed. Masson, 1994

H. DEBELIUS. Guide du récif corallien. Mer Rouge. Ed. Ulmer, 2003

J-C QUERO et J-J VAYNE. Les Fruits de la mer et plantes marines des pêches françaises. Ed. Delachaux & Niestlé/IFREMER, 1998

Encylopédie Larousse de la Nature. La Flore et la faune. Ed. Larousse, 1993



Sites :

DORIS :
http://doris.ffessm.fr/fiche.asp?varpositionf=1&fiche_numero=669&origine=recherche

Sealifebase :
http://www.sealifebase.org/summary/SpeciesSummary.php?id=19115

SURG :
http://www.surg.org.au/show_datasheet.php?species_id=26

Crusta-fauna :
http://www.crusta-fauna.org/dossiers-articles/la-croissance-et-la-mue-des-crevettes/

Utilisation de la chitine :
http://www.france-chitine.com/naturel.html
www.cnrs.fr/inee/recherche/fichiers/.../ABuleoncargese10_09.pdf
http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=34/2004
http://www.wipo.int/pctdb/ja/ia.jsp?ia=FR2009%2F000364&IA=FR2009000364&DISPLAY=DESC
http://www.avdp.fr/boutique/product_info.php?manufacturers_id=80&products_id=589

Spécial Biomimétisme :