Depuis le 27 juin 2014, Nausicaa, Centre National de la Mer, a ouvert un espace consacré à la recherche océanographique. Le visiteur embarque à bord de la Thalassa, navire océanographique de l’IFREMER, Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER pour un voyage scientifique exceptionnel. Nausicaa est heureux de compter l'IFREMER parmi ses plus fidèles partenaires, alors même que l'institut fête ses 30 ans en 2014.

Nouvel espace mettant en scène la Thalassa, navire océanographique de l’IFREMER

La mer déchaînée au large de l’Ecosse, les vagues qui déferlent avec fracas, une rafale au détour d’une coursive, le vrombissement assourdissant des machines, sur les hublots de la proue, les essuie-glaces qui luttent contre les embruns, le tangage dans la passerelle... autant de sensations fortes que peuvent ressentir les visiteurs lorsqu'ils arrivent sur la passerelle reconstituée de la Thalassa.

La Thalassa, navire océanographique de l'IFREMER

Dans ce nouvel espace, Nausicaa fait vivre à ses visiteurs, l’expérience unique d’une campagne océanographique à bord de la Thalassa. De l’embarquement à quai jusqu’à la cabine, du trait de chalut jusqu’à la salle de tri du poisson les visiteurs peuvent appréhender le travail des scientifiques à bord en découvrant les différents espaces de la Thalassa reconstitués en taille réelle. Ils comprendront ainsi comment les résultats d'une campagne océanographique permettent une meilleure évaluation de l'état des ressources et donc une meilleure gestion de la pêche.

La France métropolitaine dispose d’un littoral de 5 500 km. Avec une soixantaine de ports de pêche, 40 criées, 23 organisations de producteurs, 560 entreprises de mareyage et de transformation des produits de la mer, la filière pêche - du navire au consommateur - est un secteur très important économiquement et pour le territoire. Premier port de pêche et de transformation des produits de la mer en France, Boulogne-sur-Mer est donc à l’honneur à travers cette nouvelle exposition à Nausicaa.

La Communauté d’Agglomération du Boulonnais a réalisé ces nouveaux aménagements pour permettre au Centre d’évoluer constamment, d’accomplir sa mission de sensibilisation et de conserver toute son attractivité.

L’espace autour du bassin tactile entièrement repensé

Le visiteur découvre également à cette occasion un nouveau bassin et une nouvelle muséographie autour du bassin tactile, entièrement repensé. Un nouveau bistrot, avec une vue époustouflante sur le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez, accueille les visiteurs en fin de parcours.

Le nouvel espace mettant en scène le navire océanographique de l’IFREMER évoque la gestion des ressources marines. Mr.Goodfish, programme de consommation responsable des produits de la mer est présenté un peu plus loin dans le parcours de visite. Le programme vise à rendre le consommateur acteur pour la préservation de la ressource marine en publiant, chaque saison, une liste de produits de la mer conseillés par des spécialistes en la matière.

En mer à bord de la Thalassa - Ouverture été 2014 - Panneau de présentation

IFREMER

L'IFREMER, Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER, contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. Ses programmes de recherche couvrent un vaste champ : biodiversité, halieutique, aquaculture, environnement et écosystèmes, biotechnologies, géosciences, ressources minérales et énergétiques, océanographie physique et opérationnelle, technologies marines et sous-marines, banques de données physico-chimiques et biologiques.

Les moyens navals de l’IFREMER participent depuis 2008 à la TGIR flotte océanographique. La flotte océanographique française est gérée au sein d’une UMS commune au CNRS, à l’IFREMER, l’IPEV et l’IRD. Créé en 1984, l’IFREMER est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé en 2012 sous la tutelle conjointe du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.

L’IFREMER vous révèle les océans
http://www.ifremer.fr/

Nausicaa, le Centre National de la Mer se renouvelle sans cesse

En 2013, Nausicaa a totalement repensé l’espace consacré aux lions de mer. Désormais les visiteurs du Centre pénètrent dans l’univers des parcs marins et des grands espaces sauvages. Après la Réserve Californienne, les visiteurs arrivent dans un lieu ludique et pédagogique peuplé de sculptures grandeur nature de pinnipèdes. Nouvelle muséographie et nouveau décor afin de profiter de nouveaux aménagements pour un plus grand confort de visite et de découverte des six lions de mer de Nausicaa : 600 places assises sont désormais disponibles dans des gradins couverts installés en surplomb du bassin d’un million de litres d’eau de mer. Le public peut ainsi découvrir ou redécouvrir cette réserve californienne et mieux comprendre l’importance de ces zones protégées, qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre marin et dans la préservation de la biodiversité. Nausicaa évoque notamment la création du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale.

En Mer à bord de la Thalassa… Une expérience unique

Port de Boulogne-sur-MerSur le quai, avant d’embarquer : une zone d’information comprenant une borne interactive présente la pêche et l’aquaculture dans le monde et l’importance de ces activités pour l’homme, d’où la nécessité de gérer durablement les ressources vivantes de la Mer.

Départ du port : 
à travers un hublot, le spectateur comprend qu’il s’éloigne du port de Boulogne-sur-Mer. Dans la coursive, un totem sensibilise à l’importance de la recherche océanographique pour notre avenir.

Salle de travail des scientifiques

Yves VERIN, chef de mission de l'IFREMERLe chef de mission de l’IFREMER, Yves VERIN, accueille les visiteurs à bord et leur précise l’objectif de la mission. Diffusés sur les ordinateurs de la salle des scientifiques, trois films présentent divers aspects de la recherche océanographique :

- L’océan inconnu : nous connaissons encore trop peu les grands fonds, les espèces marines, les grands équilibres écologiques.

- Les richesses de la mer vivantes et minérales.

- Et l’océan sous surveillance : l’étude de l’état de santé des océans, l’évolution du milieu marin… 

 

La cabine : un scientifique à sa table de travail

Espace d’information IFREMER : le public découvre une maquette de la Thalassa et peut effectuer une visite virtuelle du navire. Un écran lui permet de localiser en direct la position des navires constituant la flotte océanographique d’IFREMER et donne des informations sur les missions océanographiques.

Zone des laboratoires sec & humide : à travers un grand hublot, le visiteur découvre les activités du laboratoire, notamment le travail de prélèvement et d’analyse du plancton. Trois écrans tactiles en forme de loupes permettent aux visiteurs d’obtenir des informations sur le plancton et de voir des images vidéos de plancton (œufs de poissons, larves, plancton végétal…).

Prélèvement du plancton
Le visiteur découvre les activités de relevé des filets à plancton à travers une porte donnant sur le pont.

Trait de chalut
Sur la plage arrière, les opérations de chalutage se déroulent : l‘équipage pêche des poissons et des invertébrés pour évaluer l’état des stocks et évaluer la biodiversité marine.

Salle de tri du poisson
Le visiteur découvre ensuite le travail et l’ambiance dans la salle de tri à l’issue d’un trait de chalut : des scientifiques au travail debout derrière des tables de tri expliquent leur travail à des étudiants - comment et pourquoi ils mesurent les poissons, comment peut-on à partir de ces résultats évaluer l’état des stocks et mieux gérer la pêche.

La passerelle de la Thalassa
Proue de la Thalassa, navire océanographique de l'IFREMERLes visiteurs pénètrent à l’intérieur de la passerelle de la Thalassa. De larges vitrages s’ouvrent sur la proue et, à l’opposé, sur la poupe et la zone de chalutage. Des écrans de contrôle dévoilent des données scientifiques et cartographiques. A travers les hublots de la proue et de la poupe, une mer moutonnée. La mer se déchaine… Une grosse houle se forme. La passerelle tangue… Sur les hublots de la proue, les essuie-glaces luttent contre les embruns.

 

Le programme Mr. Goodfish

VerrinesLancé en mars 2010 en France par Nausicaa, Centre National de la Mer, et placé sous l'égide du Réseau Océan Mondial, le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à l’importance de la consommation durable des produits de la mer. Le programme vise à rendre le consommateur acteur pour la préservation de la ressource marine en publiant, chaque saison, une liste de produits de la mer conseillés par des spécialistes en la matière. Le but de cette démarche est de protéger les stocks de produits de la mer fragilisés en consommant d’autres stocks disponibles en abondance. Le site http://www.mrgoodfish.com/ permet aux visiteurs de connaître la liste des produits de la mer conseillés pour la saison, propose des recettes simples élaborées par de grands chefs et permet de retrouver toutes les actualités de Mr.Goodfish.